Retour sur les Rencontres interprofessionnelles du livre #5

ril5_pastille2_400px.png

Jeudi 23 juin 2022, 120 professionnels se sont réunis à Lyon, pour la 5e édition des Rencontres Interprofessionnelles du Livre organisées par Auvergne-Rhône-Alpes Livre et Lecture. Cette année, ce rendez-vous était consacré à la question du développement durable du livre, à travers une programmation d'interventions et d’ateliers participatifs permettant d‘engager une réflexion commune. Merci à tous les intervenants et participants pour leur engagement lors de cette journée. Retrouvez, dans cet article, la restitution détaillée des RIL#5, les captations audio et des ressources à consulter.

Image Image Image

fresques participatives

Fresque 1- les écogestes - partager des idées ou des bonnes pratiques

Image Transport : recourir à un livreur, transporteur, distributeur utilisant des véhicules électriques ou triporteurs, vélo cargo pour les livraisons de proximité, les navettes inter bibliothèques / encourager les salariés à l’usage du vélo (prime vélo).
Image Expéditions : recourir à des prestataires proposant des emballages réutilisables, recyclables, réemploi (rembourrage avec de vieux magazines
Image Coopération : démultiplication des boites à livres par la commune
Image Sobriété énergétique : faut-il produire ?
Image Événéments écoresponsables : labels / le train des auteurs sur le salon étonnants voyageurs / sort des livres restants en fin de festival
Image Circuit court : retrait de commandes de la bibliothèque dans la librairie de proximité.
Image Participation du public : démultiplication des boites à livres par la commune.
Image Développement durable du livre : livre d’occasion à intégrer à la chaîne de valeur / pilon et retour des albums à prendre en compte / livres périssables / utilisation de livres désherbés pour créer du mobilier par une école d’art / ne plus couvrir les livres / dons de livres désherbés / politique des retours.

Téléchargez ici l'infographie de restitution

Fresque 2 - à partir des 3 piliers du développement durable : responsabilité environnementale, égalité sociale, prospérité économique et partager ses craintes, ses objectifs et ses questionnements pour tendre vers un développement durable du livre.

Image
  • ENVIRONNEMENT
    • le déplacement des auteurs, intervenants aura-t-il un sens demain (foires, salons, rencontres, résidences)
    • repenser la gestion des retours
  • SOCIAL
    • la rémunération des auteurs, on en parle ?
    • équilibre pays du "nord"/ pays du "sud"
  • ÉCONOMIQUE
    • comment réutiliser / réinjecter tout le papier jeté ?
    • à qui profite les plateformes numériques ?
    • Comment concilier croissance éditoriale / et développement soutenable ?

Matinée : Conférences et présentations de projets

Ouverture de la journée - par Emmanuelle Pireyre, Présidente d'Auvergne-Rhône-Alpes Livre et Lecture

L'édition précédente s’était tenue en 2019 et avait donné lieu à la proclamation de la Charte interprofessionnelle de la filière du livre en Auvergne-Rhône-Alpes (nouvel onglet). Dans le prolongement de cette charte, l'Agence a choisi l'axe du développement durable du livre pour initier des actions concrètes à destination des professionnels et poursuivre cette mise au travail commune.

Conférence introductive "Écologie du livre : une approche écosystémique"- par Anaïs Massola, présidente de l’Association pour l'Écologie du Livre et Mélanie Mazan, coordinatrice de l’Association pour l'Écologie du Livre

Image Les 2 intervenantes ont ouvert la journée en rappelant l’importance d’aborder la question de l’écologie du livre d’une manière systémique pour évoquer les différents enjeux à mettre en perspective : mise au pilon, taux de retour, volume et type de production, transport, papier, désherbage des bibliothèques, rotations, bibliodiversité, concentration éditoriale, dépendance aux matières premières, accessibilité des ressources, pérennité de l’activité économique, rémunération et rôle de l’auteur, circulation de l’objet livre. Selon elles, l’aborder sous l’angle du développement durable et de l’éco responsabilité ne suffisent pas, ce sont les modèles, les usages et les interdépendances de la chaîne entière qu’il faut requestionner. D’où l’importance d’une réflexion commune et interprofessionnelle.

Relocalisation ? Décroissance ? Quelles coopérations possibles ? Quels modes de fonctionnement alternatifs viables pour la chaîne du livre ? Comment pratiquer son métier ? Quelles interdépendances et quelles nouvelles relations imaginer ?

Réécoutez la captation audio de leur intervention :

Retrouvez ci-dessous, les ressources citées :

Présentation du rapport du Shift Project "Décarbonons la culture", chapitre Livre et Édition - par Fanny Valembois, co-pilote du Pôle Culture et pilote « Livre et édition » pour le Shift Project – Le bureau des Acclimations – Oxalis

Image Ce rapport mesure les impacts du secteur culturel sur le réchauffement climatique (angle d’étude choisi) et envisage les préconisations pour gagner en résilience et décarbonner la culture. Fanny Valembois a piloté le chapitre dédié à l’économie du livre papier et dresse un bilan des actions et des leviers de transformation à engager pour limiter ses impacts : éco-concevoir les œuvres (choix de papier éclairés), relocalisation (impression), ralentissement, réduction des échelles ou encore renoncement. Ces transformations doivent passer par la formation des acteurs de la filière. Le rapport pointe certains dangers : la confusion des enjeux et des sujets ; les risques liés à l’inaction ; le risque de ne pas intégrer le marché de seconde main à la chaîne de valeur ; le risque de perte d’une diversité éditoriale ; l'obsolescence programmée du livre. L’intervenante présente la stratégie imaginée par le Shift Project pour décarboner la chaîne du livre et l’importance d’associer à cette réflexion tous les acteurs, y compris les prestataires techniques.

Réécoutez ici la captation audio de l'intervention de Fanny Valembois :

Retrouvez ci-dessous, les ressources citées :

Présentation des résultats de l’enquête « L’écologie dans le secteur du livre en Auvergne-Rhône-Alpes » menée par 5 étudiants de master de l'ENSSIB : Jonathan Juy, Salomé Ferreira De Almeida, Aïna Rostaing, Déborah Gibaud et Ibrahima Souane

Image

L’enquête, commanditée par Auvergne-Rhône-Alpes Livre et Lecture, a mobilisé plus de 240 professionnels de la région, tous métiers confondus (auteurs, éditeurs, libraires, bibliothécaires, organisateurs de festivals, etc.). Elle a permis de faire un tour d’horizon des positionnements et des attentes des professionnels du livre et de la lecture sur les questions environnementales. Parmi les résultats, les étudiants ont pu relever que la majorité des répondants s’y intéressaient, mais peu sont formés sur ces enjeux et souhaiteraient avoir accès à des ressources, des temps de travail interprofessionnels et des formations.

Réécoutez la captation audio de leur présentation :

Présentation de l'enquête sur l'écologie du livre en Auvergne-Rhône-Alpes, avril 2021


Pitchs de projets inspirants - initiatives portées par des professionnels de la région dans les secteurs de l’édition, de la librairie, de la vie littéraire et des bibliothèques.

Les prix littéraires de la médiathèque de la Maison de l’environnement du Grand Lyon

Organisés en lien avec 24 médiathèques pour mobiliser les lecteurs et les documentalistes en vue de récompenser des ouvrages questionnant les enjeux écologiques et notre rapport au monde. Ces prix sont l’occasion de faire dialoguer tous les professionnels de proximité et de valoriser l’expertise des bibliothécaires :

Lien vers le site de la Maison de l'environnement du Grand Lyon

Réécoutez l'intervention de Vanessa Minarro, documentaliste et chargée des prix littéraires à la médiathèque de la Maison de l’Environnement de la Métropole de Lyon :

La politique éditoriale raisonée et vertueuse des éditions Deux-cent-cinq, Lyon

Les éditions 205 ont développé une politique éditoriale en optimisant les ressources, en privilégiant les circuits courts de production et en adaptant les formats. Cette réflexion a été initiée suite aux travaux menés avec l’École Urbaine de Lyon, dans le cadre d’un projet d’édition d’ouvrages et de travaux sur l’anthropocène : l’idée était de développer des collections en pensant la forme pour qu’elle soit en cohérence avec le contenu. Cette optimisation passe notamment par un dialogue étroit avec les prestataires techniques et le diffuseur, pour ajuster systématiquement les formats et les tirages, et tendre vers un taux de retour quasi nul.

Lien vers le site des éditions 205

Réécoutez l'intervention de Florence Cortat-Roller, éditrice associée, éditions Deux-cent cinq, Lyon :

AREMACS, Association pour le Respect de l’Environnement lors des Manifestations Culturelles et Sportives

L'association AREMACS diagnostique, sensibilise et accompagne les organisateurs d’événements culturels et sportifs pour qu’ils mettent en place, en amont de l’organisation des manifestations, des pratiques écoresponsables (réduction et gestion responsable de leurs déchets), et sensibilise également les publics lors des événements.

Lien vers le site d'Aremacs

Réécoutez l'intervention de Yolène Auger, responsable de projet et chargée de terrain pour AREMACS Auvergne-Rhône-Alpes :

Raconte-moi la Terre, librairie du voyage, des cultures du monde et de la transition écologique

La librairie, implantée au cœur de Lyon et à Bron, revient sur l’évolution qu’elle a menée en interne ces dernières années, notamment à travers la constitution d’un fonds sur les questions écologiques et sociétales.

Lien vers le site de la librairie Raconte-moi la Terre

Réécoutez l'intervention de Julia Cultien, directrice adjointe de Raconte-moi la Terre :


Après-midi : ateliers participatifs et débat

Image Image

Atelier 1 “Décarboner la chaîne du livre” - animé par Fanny Valembois, co-pilote du pôle Culture et pilote “Livre et édition” pour le Shift Project, Le bureau des Acclimatations – Oxalis.

Cet atelier invitait les participants à identifier sur un schéma les principaux points de consommation d'énergie, les flux et les ressources mobilisées au sein de la filière, pour explorer les leviers d’actions et les freins qui peuvent exister (économies d’énergie, énergies renouvelables, sobriété).

Cela a permis de prendre conscience de manière ludique de l’énergie qu’il faut mobiliser (pour produire, distribuer, vendre un livre, organiser une manifestation littéraire, faire vivre une bibliothèque, etc.) pour imaginer les transformations des usages pour une économie du livre plus vertueuse et plus viable, en repensant les relations entre les acteurs et les chaînes de valeur.

Atelier 2 “Écofiction” : à quoi ressemblera le livre post-pétrole ? - animé par Anaïs Massola et Mélanie Mazan de l’Association pour l'Écologie du Livre.

En faisant appel à la créativité des participants, l’écofiction libère et débloque les imaginaires pour dessiner un futur plus écologique. Les participants ont été invités à se projeter en 2040 et imaginer la pratique des métiers du livre post pétrole. Retour sur les 3 scenarios imaginés :

  • vision du quotidien d’une autrice qui se retrouverait en situation de pluriactivités : le matin elle travaille dans des grands groupes, l’après-midi dans le social et la nuit, elle écrit.

  • la ville de Lyon de demain, surpeuplée : fusion des librairies et des bibliothèques (biblio-brairies), travail pour faire connaître les livres centrés sur l’oralité (conteurs, lecture à voix haute, « photomatons » du livre pour se faire raconter des histoires), sur les espaces des transports en commun (car la voiture individuelle est interdite), les éditeurs ne travaillent plus que sur le choix des livres et l’accompagnement des auteurs, pas sur la publication.

  • la création d’une unité de production du livre unique à l’échelle de la région Auvergne-Rhône-Alpes, pour profiter des ressources en bois présentes sur le territoire, la fusion des métiers d’imprimeur/éditeur, et de diffuseur/distributeur ; le coût du livre sera plus élevé, mais en parallèle, il existera toujours de l’auto-édition. Les librairies de demain seront hybrides (livre d’occasion, commerce d’autres biens, café-restaurant...), les pratiques d’achat aussi (location avec option d’achat), et d’autres manières plus informelles de diffusion des savoirs verront le jour.

  • Exemples d'écofictions imaginées par l'Association pour l'écologie du livre (nouvel onglet).

Débat participatif : Bibliodiversité, concentration éditoriale et surproduction - quel développement durable pour le secteur du livre ? animé par David Piovesan, maître de conférences HDR en sciences de gestion à l'Université Jean Moulin Lyon 3.

débat introduit par Bertrand Legendre, professeur émérite des universités ; avec Pierre Crooks, Balivernes éditions et EIRA, Zac Deloupy, Jarjille éditions et auteur de BD, Frédérique Pingault, librairie du Tramway et membre du CA du Syndicat de la Librairie Française, Isabelle Roy-Grillet, médiathèque la Mémo d'Oullins et Laëtitia Voreppe, programmatrice jeunesse à la Fête du Livre de Bron.

Tel un écosystème, le secteur du livre comprend des métiers aux réalités interdépendantes ainsi qu’une grande diversité d’acteurs. Par ailleurs, au-delà de son statut d’œuvre de l'esprit, le livre répond aussi à des logiques marchandes dont les dérives peuvent ébranler le principe de pluralité. Comment préserver la diversité éditoriale et concilier liberté d'expression et chaîne du livre vertueuse ?

Le débat a suscité de nombreux questionnements du public : comment résister à la concentration éditoriale, à la bibliodiversité, à la pression des flux ; importance de la médiation en bout de chaîne, de la diffusion des titres moins demandés ; dégradation de la qualité matériel des ouvrages, alors que la logique du prêt nécessite de la robustesse ; question sociale posée par les fusions (diminution/disparition des fonctions supports)...

Réécoutez la captation audio du débat participatif :

Clotûre de la journée

La journée s'est clotûrée avec une restitution commune des ateliers, puis une présentation de l’œuvre de BD Les Catastrophobes par Didier Tronchet, en duo avec Joël Bouvier. Cette bande dessinée appréhende avec humour les enjeux de l’effondrement, en proposant une mise en commun des faiblesses, plutôt qu’un réservoir de solutions.


Auvergne-Rhône-Alpes Livre et Lecture remercie tous les intervenants et professionnels qui ont participé à cette journée. Les RIL#5 ont été organisées en partenariat avec Libraires en Auvergne-Rhône-Alpes, les éditeurs indépendants en Auvergne-Rhône-Alpes (EIRA) et l’ENSSIB. Elles sont pensées comme le point de départ d’une mise au travail commune en vue d’initier des actions concrètes avec tous les professionnels de la filière en faveur de l’interprofession. Retrouvez ici, le programme détaillé de la journée .

crédits photos/ Auvergne-Rhône-Alpes Livre et Lecture / C.R.